05 56 51 80 23

AGO Sortez carrément à l'ouest

 

offres dédiées

Comité
d'entreprise

100 % Beethoven

Cat 1 : 26 €

Tarif jeune Cat 1 (- 16 ans et étudiants) : 16 €

Cat 1 : 26 €

Tarif jeune Cat 1 (- 16 ans et étudiants) : 16 €

Théatre Fémina, Rue de Grassi, Bordeaux, France

Théatre Fémina, Rue de Grassi, Bordeaux, France

Ludwig van Beethoven est à juste titre considéré comme étant le premier romantique de l’histoire de la musique, pourquoi ?

très certainement car il est celui qui a le plus remarquablement réussi la synthèse entre le classicisme de la génération précédente et un style musical personnel et puissant laissant apparaître la volonté d’exprimer des sentiments, des états d’âme, des humeurs ou des impressions.

En cela, on peut dire en effet qu’il est le premier romantique de l’histoire musicale tant ses oeuvres reflètent la vie, sa vie et son amour de la nature.

Nous avons conçu ce programme autour des deux symphonies parmi les plus représentatives de son univers, toutes deux composées entre 1805 et 1808, les cinqième et sixième. Beethoven est alors à l’apogée de son art et ses deux œuvres révèlent toute sa modernité, toute sa force.

Alors qu’il est atteint d’une surdité déclinante dès 1796, la célèbre cinquième symphonie nous montre l’homme aux prises avec le destin, ses doutes, ses souffrances mais aussi sa victoire. En seulement quatre notes et un rythme caractéristique, « pom pom pom poooomm », Beethoven conçoit une oeuvre d’une énergie incroyable dans laquelle nous vivons avec lui son état d’abatement initial et ses doutes du premier mouvement, au triomphe de la volonté du quatrième mouvement.

La sixième symphonie dite « Pastorale » quant à elle resitue l’homme face à la nature; une nature dont il ne se lassera jamais et qui lui apporta tant de réconfort. Beethoven, dès qu’il le pouvait, quittait les quartiers de Vienne pour se consacrer à sa deuxième passion : se promener, se perdre dans les sentiers sauvages, contempler les fleurs, les arbres, les animaux. La nature l’émerveilait et lui donnait ce que plus personne ne pouvait lui apporter dans sa solitude de l’handicap : la sérénité et l’appaisement intérieur.

C’est lors de ses promenades qu’il puisait la force créatrice qui le caractérise tant. L’originalité de cette oeuvre tient aussi au nombre de mouvements, cinq au lieu des 4 habituels. Beethoven nous invite avec raffinement à une magnifique promenade dans la campagne viennoise.